RESEAU

jeudi 20 février 2014

Transautoroute



Le merveilleux est toujours beau.
N'importe quel merveilleux est beau.
Il n'y a même que le merveilleux qui soit beau.

     Manifeste du surréalisme

Préface du livre de Jacques Dalmon
Transautoroute
Carnet 1
L'autoroute de l'enfance

Aucun commentaire:

Publier un commentaire