RESEAU

mercredi 23 juillet 2014

Le canapé près de la fenêtre

Frais dehors,
chaud dedans,
l'orage a lavé la moiteur.
La lune
claire
voyage en solitaire.
Rideaux mollement
bercés
dans le lit
de la nuit.
Ils font des rêves.
Appellent,
oranges sur le ciel noir
le cri
de l'oiseau
qui chasse.
Le cri rebondit
du néant
aux vitres impassibles,
se perd brusquement,
se dissout.
Le silence est douillet
comme une couverture.
Un bruit de moteur
au loin
rompt le charme.
Il devrait être interdit
d'abîmer la magie.
J'atterris,
réveille mon chien
qui dort
contre ma cuisse
et retourne me coucher.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire