RESEAU

mercredi 6 août 2014

Tourner la tête

Un squelette
à lunettes
me fait de l'oeil
sur l'étagère.
Je digère ma nuit de songes
coquins.
Crapule de toi
qui me fait rêver
que je rêve
de toi.
Passons.
Savourons.
Pégase,
aluminisé jusqu'au bout des ailes
décolle
du piano.
Rencontre un robot
hilare,
lumineux et confiant,
qui sourit, béat.
Ses oreilles boulonnées
clignotent :
il a dû passer ces dernières heures
avec robote.
Lui faire des câlins
trempés d'acier,
de rondibelles
et de bras-de-fer.
Je m'installe en face,
le regarde dans les yeux
et lui demande :
"Toi, c'était comment ?"
Il a l'air content...
Pégase émoustillé
rate son survol
des partitions.
Atterrit sur le crâne
de chevreuil
qui fait demi-tour,
bêle
et me dit :
"Garde tes rêves
de la nuit.
La vérité te viendra
à midi."


Aucun commentaire:

Publier un commentaire