RESEAU

jeudi 27 mars 2014

L'hôtesse de ces eaux


Une écrevisse,
Une grande, grosse et grasse écrevisse,
toute verte, échouée sur un banc de galets
au milieu du Buëch.
Les pinces tendue comme l'osier d'un sourcier,
elle cherche désespérément l'eau.
L'aider ou la manger?
Le chien ne se prononce pas.
Deux bâtons, un seau... et vogue la galère,
cortège insolite d'enfants nus comme Vendredi,
portant contre leur coeur leur aquatique trophée.
Défilent les galets.
Se débat l'écrevisse.
On trouve une mare. Accueillante,
mi courante, mi dormante. Chevelue d'algues sympathiques.
On relâche la bête. Ses reflets métalliques
s'estompent dans la vase qui remonte.
Se ferment les ronds dans l'eau.
Ce soir, on mangera du poulet !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire