RESEAU

jeudi 17 avril 2014

Avec Isis


Aborder les confins du jour,
l'âme pleine, entière,
pas davantage.
Un peu voûtée, silencieuse,
Je suis une ombre.
Trouver l'issue du labyrinthe,
à travers les réminiscences enchantées.
Mouvements ralentis.
Pesanteur invisible.
Le monstre voit dans les ténèbres.
Couloirs,
escaliers à l'envers,
grottes suffocantes.
Survivre.
Se réveiller.
Ce n'est que l'aube...

Deuxième voyage, îles inédites
et guépards de guerre.
Les apprivoiser, mains dans les gueules
ouvertes.
Morsures et morve.
Quel message ?
Je rencontre Isis,
je m'interroge.
C'est juste mon corps,
il tremble.
Le peuple se met avec ardeur
aux différentes tâches.
Le roi aveugle entend ma chanson.
Le silence.
Des voix.
Je reviens sur la rive,
j'accroche mon bateau,
et je pars.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire