RESEAU

jeudi 17 avril 2014

Rerum Creator poscimus


J'avale la colline
avec le thym et les genêts.
L'odeur mordante de la résine
vient des puissances obscures.
Le monde jeune et frais
miroite mes rêves.
Te lucis ante terminum,
Rerum Creator poscimus.

Comme saint Ambroise,
je demande les Choses au Créateur
avant la fin de la journée.
L'étendue du plateau,
fleurie de luzerne,
s'ébroue.
Stupeur et émerveillement.
Les reins dans les cailloux,
la tête confiée à un chêne nain,
salve !
A l'appel répond le cri des broussailles.
Dur et doux.
Griffures et caresses.
Que se passe-t-il, à deux pas de l'âme ?
Un antique réservoir,
abandonné des brebis.
La porte rouillée coince un peu.
Le frais dort, bercé par les grillons.
Mystère de l'eau secrète,
intime.
Des toiles d'araignées
jouent avec mes yeux, dilatés de soleil.
La robe de Marie
dans sa sacristie.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire