RESEAU

vendredi 4 avril 2014

Howard Buten. Le clown et les enfants



Howard Buten voit le jour à Détroit (Michigan) aux États-Unis en 1950. C’est un auteur américain qui vit en France depuis 1980. C’est aussi un clown, un psychologue, un violoniste, un spécialiste de l’autisme et un clinicien.
Howard Buten a fait ses études en psychologie et il est devenu docteur en psychologie clinique en 1986. Il est l’auteur de cinq romans et son tout premier, publié en 1981, a un immense succès.

Durant son enfance, il avait l’habitude de jouer avec les enfants de son voisinage en faisant du théâtre. En 1973, il crée le personnage mythique Buffo aux Etats-Unis, c’est un clown muet qui connaît rapidement un succès mondial . Au même moment, il rencontre un enfant autiste qui l’impressionne. «  Je prend les enfants au sérieux. J'en ai été un. C'est une des raisons pour lesquelles certains me croient fou »

Howard Buten mêle, encore aujourd'hui, danse, mime, musique, écriture et thérapie pour soigner les enfants autistes. Jouissant d'une renommée dépassant amplement son pays d'origine, il réside actuellement à Paris, où il continue d'écrire et de jouer son personnage fétiche du clown Buffo.
Howard Buten est clinicien le jour, clown le soir et écrivain la nuit...


 
    Bibliographie
    1981 : Quand j'avais cinq ans je m'ai tué Seuil, Collection POINTS VIRGULE
    1984 : Le cœur sous le rouleau compresseur, Seuil, Collection POINTS VIRGULE
    1987 : Monsieur Butterfly, Seuil, Collection POINTS VIRGULE
    1989 : Il faudra bien te couvrir..., Les éditions du Seuil
    1991 : Histoire de Rofo, clown, Seuil, Collection POINTS VIRGULE
    1994 : C'était mieux avant Seuil, Collection POINTS VIRGULE
    1995 : Ces enfants qui ne viennent pas d'une autre planète, Gallimard, Collection GIBOOULÉES
    2000 : Quand est-ce qu'on arrive?, Seuil, Collection POINTS VIRGULE
    2003 : Il y a quelqu'un là-dedans, des autismes, Éditions Odile Jacob
    2005 : BUFFO, Éditions Actes Sud,


« Il ne dépendait que de moi de maintenir les choses en l'état par l'espoir. En marchant toujours d'un pas en retrait de son souhait, on le fait exister à jamais. En le rattrapant, on le fait disparaître pour toujours. »
Monsieur Butterfly.

 
« Je suis resté assis sur mon lit très longtemps. Assis, comme ça, longtemps, longtemps. J’avais quelque chose de cassé à l’intérieur, je sentais ça dans mon ventre et je savais pas quoi faire. Alors je m’ai couché par terre. J’ai tendu le doigt avec lequel faut pas montrer et je l’ai appuyé contre ma tête. Et puis j’ai fait poum avec mon pouce et je m’ai tué. »
Quand j'avais cinq ans je m'ai tué.

 
« Il y avait une photo sur le bureau du Dr Nevele, des enfants, et il y avait une photo de Jésus-Christ qui doit être une fausse pasque y avait pas d'appareils photo à l'époque. Il était sur la croix et on lui avait accroché un écriteau. Y avait écrit ONRI. Mais je vois pas ce que ça a de drôle. »
Quand j'avais cinq ans, je m'ai tué.

 
« J'ai dit quelque chose mais si bas qu'elle ne pouvait pas l'entendre, j'ai dit s'il te plaît ne me quitte plus parce que quand tu n'es pas là il me manque un morceau de moi-même et je n'ai nulle part où aller où je ne sois pas en morceaux. Je l'ai serrée contre moi. Je l'ai tenue, serrée comme ça. J'ai dit une prière à Dieu auquel je ne crois même pas pour qu'il fasse qu'elle ne me quitte plus jamais, pour qu'il fasse arriver quelque chose, là, tout de suite, qui la ferait rester pour toujours. »
Le cœur sous le rouleau compresseur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire