RESEAU

lundi 7 avril 2014

La sieste

Epouiller le soleil,
tendrement,
rayon après rayon.
Trois petits tours et puis s'en vont.
Carrément.
Carrément carré, le lit.
La rivière est profonde. Tous les chevaux du roi
pourraient y boire ensemble.
Ils y boivent.
ça chatouille.
L'éclat de rire s'étire, se redresse
et court.
Toujours plus à l'ouest.
Sur ton dos à rebrousse-coeur.
Tu chantes
le mystère de la sieste mouvante
en version sous-titrée.
Attrape-moi !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire