RESEAU

mardi 6 mai 2014

Bastille

Alors que le sommeil tardait à me prendre sous son aile et que dans ma tête, des idées noires et rouges gigotaient comme des fourmis dans une flaque d’eau, une voix d’outre-tombe se fit entendre.

Je me retourne, surprise d’avoir de la visite à cette heure avancée de la nuit, et je vois, debout près de ma fenêtre, une femme transparente avec une très grosse écharpe sombre.

Ma surprise s’est dissipée.

Je me suis dit que c’était normal de sortir couverte avec l’hiver qui arrive et le vent glacial qui l’attend de pied ferme.

Elle chantait comme à l’opéra. Une chanson lente et vibrante. Je ne comprenais pas les paroles (vu qu’elle chantait comme à l’opéra) mais je devinais que c’était une chanson d’amour. Cela se sentait tout de suite.

Je me suis levée et je lui ai dit que je n’étais pas intéressée. Je lui ai donné une pièce qui a traversé sa main et est tombé par terre dans un bruit mat irréel. J’ai ouvert la fenêtre et elle est partie sur un courant d’air hanter quelqu’un d’autre.

Non mais sans blague ! J’avais déjà assez de mal pour m’endormir sans avoir à en rajouter. Je bossais, moi, le lendemain !

(nuit du 10 au 11 octobre 2005)


Alicia C.

Villeneuve,

Puy de Dome









Aucun commentaire:

Publier un commentaire