RESEAU

mardi 6 mai 2014

La pierrE

Dans le secret enfoui des vieilles pierres

Les cris éparpillés du temps

Jaillissent de la terre.


A la lumière des jours enfouis

L’ombre explose.

Les demeures veillent,

Depuis la nuit des temps.


De pierres savamment taillées

Ou galets volés au courant,

Elles se dressent,

Ou meurent,

Dans les broussailles du temps.


Espaces creux à secrets,

Profondeurs envoûtantes,

Paroles aux sens de pierre muette :

Chaude ou froide, et sèche, humide, et tendre ou dure.

Roche veinée, roche lisse,

Au noir bleuté, à l’ocre chaud,

Elle conte silencieusement

Une histoire.


 Annick V.

La Batie Montsaléon

Hautes-Alpes





















Aucun commentaire:

Publier un commentaire