RESEAU

vendredi 30 mai 2014

Journal intime

Lundi 16 juin
Aujourd’hui, j’ai eu une journée fatigante.
Je n’ai quasiment pas eu un instant de répit au bureau. et, pour ne
rien arranger, pour rentrer chez moi j’ai dû subir le bruit et la pollution
de la fin d’après-midi.
en tout cas, j’ai eu au moins l’occasion de me distraire un peu en
observant un drôle de type, pas très loin du théâtre : assez jeune et
du genre robuste … et pas très patient. Je l’ai regardé s’agiter à son
volant et s’énerver contre les autres automobilistes. Un vrai spectacle
à lui tout seul ! J’ai même eu le temps de distinguer des tatouages
dessinés sur son bras. A un moment, il s’en est pris à un autre
conducteur plus âgé. J’ai l’impression qu’il lui reprochait de ne pas
s’engager au rond-point de l’Europe. Finalement, en forçant le passage
sur sa gauche, il a réussi à filer en direction du centre.

Mardi 17 juin
Par un curieux hasard, j’ai revu le type d’hier qui moulinait avec
son bras tatoué par la vitre ouverte. Cette fois-ci, alors que je me
dirigeais vers le parc pour m’aérer un peu, je l’ai retrouvé en compagnie
des forces de l’ordre. D’après ce que j’ai pu comprendre, il n’avait pas
mis sa ceinture de sécurité. Il a dû se prendre une contravention…
en définitive, tout cela m’a changé les idées…

"Zizanie sans le metro. Fantaisies, pastiches et Parodies"
Jacques Bretaudeau. Editions du Buëch 2013.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire