RESEAU

mardi 6 mai 2014

Sloop



C’est un train qui passe
Le voyage entre dans ma tête
Puis soudain s’enfuit

L’ange n’est qu’à moitié
tombé du blanc royaume
Ecarlatelé

Un temps de plastique
devient notre poly-mère
Démoulage de verre

Des feuilles mythomanes
chantent un été de parade
L’automne clôt le bal

Assez de mensonges
Nos périples se terminent
Plus rien à tailler

Quel étrange bonheur
Le sol se régénère
Quand la terre meurt

Royaumes de verre
Brisures au sang glaçé
De gueule lampassée


Olivier D.
Chabestan,
Hautes-Alpes






















Aucun commentaire:

Publier un commentaire