RESEAU

mardi 6 mai 2014

Sous les feuillages

Jamais

le vent ne fut plus perdu

dans ce labyrinthe épanoui

en quête du chant tonitruant

de la sève montante.


Pascal B.

Lus-la-Croix-Haute,

Drôme.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire